Photo de couverture ©Arnaud Delrieu

Headbanging :
1. Secousses rythmiques violentes de la tête par les fans de heavy metal.
2. Bercements violents du corps et secousses ou coups
de tête, par des enfants ou des adultes atteints de troubles mentaux.

Il est français, s’est installé à Berlin pendant dix ans, a été formé à Saint-Étienne et Karlsruhe. Aujourd’hui, Damien Deroubaix travaille entre Meisenthal et Paris. Dans sa tête, il y a la France mais surtout l’Allemagne, les photomontages de John Heartfield, la peinture de Bacon et Hockney, MTV et le headbanging.

©Arnaud Delrieu


Dans sa tête, aussi, Philippe Roux : « Les voyous se cultivent et deviennent des intellectuels ; s’ils ne se cultivent pas, ils deviennent des fascistes ». Damien Deroubaix s’y reconnait, y prête un écho singulier en exposant peintures, sculptures et gravures brutes inspirées du show le plus rock de MTV : Headbangers Ball.

Peintre et graveur, Deroubaix réalise également des installations où se retrouvent les thèmes constitutifs de son œuvre, peuplée de références artistiques choisies (la danse macabre, le Dada de l’entre-deux guerres à Berlin, Jérôme Bosch, Picasso…) et d’emprunts, notamment, à l’esthétique grindcore. Nourri de culture musicale et cinématographique, Damien Deroubaix explore également depuis plusieurs années le champ de l’art préhistorique avec la présence récurrente de fétiches et de Vénus dans ses grandes peintures, dont l’aura gagne ainsi en puissance ésotérique.

©Arnaud Delrieu


Présentée au Musée d’Art Moderne et Contemporain de Saint-Etienne, l’exposition Headbangers Ball réunit les derniers travaux de l’artiste, qui interrogent la peinture elle-même et questionnent la position du peintre-héritier d’une tradition millénaire, habité par des images mentales qui se juxtaposent parfois dans de violentes collisions.

Au Musée d’Art Contemporain et Moderne de Strasbourg, l’exposition s’enrichit. Elle devient Headbangers Ball : Porteur de Lumière ; « tout en clair obscur, qui éclaire les beautés et les violences de ce monde » explique Paul Lang, directeur des Musées de la ville. Headbangers Ball : Porteur de Lumière intègre également plusieurs grandes installations plus anciennes qui témoignent de la libre circulation de Deroubaix d’une pratique à l’autre. Le projet vise à donner une vision globale du travail de l’artiste, avec une sélection d’œuvres récentes et contemporaines incluant toutes les facettes de son art : le dessin, la peinture, mais aussi la sculpture et la gravure sur bois et sur verre.

« Je suis en discussion permanente avec les artistes du passé…
Lorsque je peins, je sens la présence derrière moi des tous les peintres depuis Lascaux »

Damien Deroubaix

©Damien Deroubaix

Cette exposition est réalisée en partenariat avec les musées d’Art moderne et contemporain de Saint-Étienne et de Starsbourg, MAMC+ et les galeries In Situ – Fabienne Leclerc, Paris et Nosbaum Reding, Luxembourg.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s