Stefan Rinck présente des sculptures animalières en grès aux caractéristiques médiévales, de cette époque où l’on s’effrayait de la force menaçante des animaux. Aujourd’hui, Stefan Rinck les positionne sur des piédestaux ou sol en l formations militaires aux côtés de généraux humanoïdes et leur redonne leur potentiel démoniaque, supprimé par la modernité.

Stefan Rinck – blog ©LesInrocks

Grâce à sa profonde connaissance de l’histoire de la sculpture et de la philosophie, il jongle avec les symboles et parvient à transmettre des concepts profonds dans la simplicité du geste. Véritables escrocs, les animaux de Rinck recherchent encore et toujours plus que ce que leur origine leur permet, comme métaphore de l’évolution de l’homme. En possession d’un esprit conscient de soi, tout comme les humains, ils ont été expulsés du paradis. Les voilà, désireux d’adopter des symboles intellectuels : des chapeaux pointus comme des régales de l’érudition ou de l’alchimie, la croix comme symbole de moralité, la robe comme signe de pouvoir profane. Plus humains que l’homme pour le vaincre en utilisant ses propres moyens.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s