Alors qu’il était plus jeune, le britannique Tony Cragg, l’un des plus grands sculpteurs au monde raconte qu’il aimait courir à travers les bosquets parsemant le paysage de Liverpool où il vivait. Lorsqu’on pénètre dans la galerie Nosbaum Reding à Luxembourg, il est facile de se laisser prendre par le jeu de formes et de textures.

Fasciné par les matières naturelles, ses œuvres à grande échelle sont le résultat d’un intérêt permanent pour le matériau et la forme. On y retrouve le paysage anglais, et toutes ces haies qui traversent les champs. Tony Cragg l’enfant devait sûrement jouer à l’intérieur de ces haies. Il levait alors les yeux et voyait toutes les branches au-dessus de lui. Les sculptures abstraites et sinueuses de Tony Cragg explorent des formes non conventionnelles, bien que très différentes par leur grandeur et leur design, ses œuvres se ressemblent par leurs formes tourbillonnantes. La géologie, l’histoire naturelle et l’étude des paysages font partie des sujets qui l’enchantent depuis son enfance, ce qui le fascine vraiment, ce sont les matériaux naturels.

Telle sculpture ressemble à un arbre noueux au milieu de la galerie. Telle autre, à partir de formes curvilignes imbriquées en acier massif évoque l’expérience de l’artiste regardant à travers les arbustes. Les œuvres de Tony Cragg ne sont pas des objets entièrement solides ; ils ont des trous partout, permettant aux téléspectateurs de voir non seulement l’extérieur de l’œuvre, mais aussi son intérieur. Ces voies donnent un aperçu de la construction derrière le travail et créent ce que Cragg appelle une « connexion aux forces externes et internes plus grandes et plus fondamentales qui les font ».

Comme une palette de peintre… C’est une palette dans laquelle je peux déplacer un matériau et trouver mon propre chemin à travers ce matériau.
La sculpture est une discipline extrêmement dynamique et en plein essor. C’est l’une des seules utilisations de matériaux non utilitaires.
Il s’agit littéralement de nouvelles formes, idées et expériences émotionnelles. Quand vous voyez à quel point tout est construit: géométries simples, bords droits plats, angles droits ennuyeux, dans le monde répétitif et inférieur que nous avons construit, la sculpture construit réellement quelque chose de fou et d’intéressant.

Tony Cragg (pour le Journal du Design, août 2019)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s